À propos

« Pendant les heures de cette nuit sans sommeil, et les journées qui s’ensuivirent, tout mon être entreprit le curieux chemin de l’hibernation de l’âme et du corps, attendant la liberté comme le printemps ».

– Ingrid Betancourt, Même le silence a une fin (2010)

Étudiante à l’École de Journalisme de Sciences Po, j’ai passé trois mois à enquêter sur l’aspect économique des prises d’otages, dans le cadre de mon projet de fin d’études.

Au cours de ce reportage, j’ai rencontré des personnes aux parcours bouleversants. Anciens otages au Liban, aux Philippines ou en Afrique, elles ont accepté de me parler de leur captivité, mais aussi de leur retour à la liberté. Tiraillées, souvent, entre la difficulté de dire et l’impossibilité de se taire.

Ce blog a pour vocation de restituer toute la force de leurs récits, faute d’avoir pu les inclure intégralement dans mon article. Bonne lecture!

(Et pour ceux qui souhaiteraient approfondir le sujet, ça se passe ici.)

Une idée, une suggestion, une réaction ? N’hésitez pas, écrivez-moi à: lebruitetlapudeur@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s